recette pain blanc en boule
Recettes

Le pain blanc : en boule

Salut les passionnés du pain, comme première recette j’ai décidé de vous partager la recette la plus simple du monde, qui pour moi vous permettra de faire le pain de base facilement ! Il s’agit de l’incontournable pain blanc.

Il est constitué des ingrédients les plus répandus pour la confection du pain, vous l’aurez deviné il s’agit bien de :

  • farine
  • eau
  • levure
  • sel

Hé oui ! Et si vous ne le saviez pas, considérez cela comme un premier pas dans votre apprentissage. 😉 La farine et l’eau mélangée forme une pâte plus ou moins collante (en fonction de la quantité d’eau ajoutée) mais ne suffirait pas à vous donner cet aspect “gonflé” une fois passée au four… En fait, elle deviendrait même dure (amateurs de pâte à sel bonjour 😀 ). Il manque une chose importante : des trous du gaz ! Et ce gaz sera apporté par la levure. Mais j’y reviendrai dans un prochain article, dans lequel je vous expliquerai les différents phénomènes en jeu durant la panification.

Le pain blanc a ses avantages et inconvénients. Comme son nom l’indique, il est constitué exclusivement de farine blanche, plus particulièrement de la farine de froment. Elle contient donc une part importante de gluten (11-13%). L’avantage est que c’est le pain le plus facile à préparer lorsqu’on débute et qu’il formera une belle boule régulière à la sortie du four. D’autre part, le goût est assez doux (comparé au pain complet), ce que préfèrent souvent les enfants. Mais pour les sensibles du ventre, mieux vaut ne pas en abuser et varier les farines !

Les ingrédients du pain blanc

Pour ce premier pain, on va donc prévoir :

500 g de farine de froment (ou blé) blanche

300 g d’eau

5 g de levure

9 g de sel

J’appelle ces proportions, les quantités magiques puisque si vous gardez ces proportions pour vos pains à préparation rapide, vous pouvez être certain de les réussir à tous les coups 😉 En diminuant ou augmentant n’importe quel ingrédient de la liste, tant que vous gardez ces proportions, cela fonctionnera !

Idéalement, la farine sera une farine de blé/froment de mouture T65 (farine blanche) pour un pain blanc traditionnel mais elle pourra être comprise entre T45 et T65. Au-delà de T65, vous vous dirigerez vers les pains gris et bruns, ce qui demandera des adaptations techniques par rapport à la recette actuelle. Pour plus d’infos concernant les types de farine, je vous invite à allez lire cet article.


On met la main à la pâte ?

C’est parti, il est temps de mélanger les ingrédients et de pétrir la pâte. Pour cela, je vous conseille pour débuter de travailler avec un robot pâtissier. Cela vous économisera de l’énergie et surtout permettra de réussir le pétrissage à tous les coups. 😉

Pesage et pétrissage

1 – Pesez la farine, l’eau et la levure dans la cuve du robot. Ajouter le bras pétrisseur sur le robot et lancer le malaxage sur la vitesse minimum (1 ou “min”) pendant à peu près 4 minutes.

ASTUCE : N’hésitez pas à arrêter le robot après 1 ou 2 minutes pour venir gratter les bords avec une spatule. Cela aidera à ce que le mélange se fasse au mieux 🙂 Ensuite relancez-le sur vitesse minimale pour le reste du timing.

2 – Au bout des 4 minutes, vérifier que le mélange soit homogène : la pâte devrait se décoller des bords et du fond. Si ce n’est pas le cas, aidez à nouveau avec la spatule et relancer le mélange 1 minute. Laissez déstresser la pâte 5 minutes avant d’ajouter le sel et de reprendre le malaxage à vitesse moyenne cette fois (2 à 4) pendant 4 à 6 minutes maximum. La pâte devrait ne plus coller lorsque vous appuyer dessus avec un doigt, et elle devrait être facile à retirer du crochet pétrisseur. Fiez-vous à votre observation !

Repos (pointage)

3 – Si vous avez un thermomètre de cuisine, vous pouvez vérifier la température de la pâte, elle devrait se situer aux alentours des 23 et 24°C.

4 – Farinez légèrement votre plan de travail (on dit fleurer en boulangerie). Retirez la pâte du bol, idéalement avec une corne pour bien racler les restes de pâte collée. Déposez-la sur votre plan de travail, formez une boule avec vos mains en ramenant les côtés vers le centre. Retourner la boule de façon à déposer la soudure sur le plan de travail fariné.

5 – Recouvrez la boule d’un torchon et laissez pointer (repos après pétrissage) durant 30 minutes sur le plan de travail. Durant cette phase, les levures vont se développer et dégager du gaz carbonique (CO2), ce qui va faire gonfler la pâte. Elle devrait presque doubler de volume ! 😮

Préchauffage et cuisson

6 – Profitez de ce temps pour préchauffer votre four à 250°C en mode “chaleur haut et bas” (idéalement chaleur tournante haut et bas) en plaçant :

  • Une grille à mi-hauteur
  • Un lèche-frite tout en bas du four et 500 mL d’eau dedans.

Préparez également une feuille de papier cuisson découpée en rond, elle accueillera votre pain 🙂

7 – Au bout des 30 minutes, placez votre pâte délicatement (pour ne pas trop faire fuir les gaz accumulés) mais rapidement sur la feuille de papier cuisson.

Pour m’aider j’utilise un coupe-pâte qui va me permettre de soulever le pâton rapidement.

8 – [Optionnel] Aspergez le pâton d’eau au moyen d’un brumisateur et donnez un coup de lame au-dessus au moyen d’une grignette. A défaut de ne pas avoir ce matériel, un cutter ou un couteau très bien aiguisé fera l’affaire, mais cette étape reste optionnelle 🙂

9 – On enfourne ! Dès que le pâton est posé sur la grille du four avec son papier sulfurisé, on baisse la température du four à 225°C, on enlève la chaleur tournante pour mettre “chaleur bas” et on le laisse bronzer pendant 40 minutes.

10 – On sort le pain (avec des gants, il vaut mieux) et on le laisse refroidir sur une grille. Hé oui, les p’tits gourmands devront patienter que le pain soit complètement refroidi avant de pouvoir le goûter, car il continue à cuire…

Terminé !

Et voilà, la recette paraît longue mais j’ai explicité pas mal de choses techniques, en réalité les manipulations ne prennent pas longtemps. Et puis vous verrez, avec l’expérience, les cuissons fuseront comme des petits pains 😛

N’hésitez pas à commenter cet article pour partager vos avis, vos questions, et n’oubliez pas de partager votre résultat sur Instagram en me suivant sur l’appli (lien dans la colonne de droite) et en ajoutant @diego.LaBoiteAPain dans vos publications/stories pour que je puisse admirer les vôtres ! 😀

Bon ap’ et à bientôt pour de nouveaux conseils 😉

Cet article vous a plu ? Libre à vous de le partager ! :)
  • 14
    Partages

6 Commentaires

  • Julien Maquet

    Je fais mon pain depuis pas mal de temps en utilisant des moules. Je viens de tester la recette et j’ai un beau pain boule. Seul souci, je n’arrive pas avoir la même croûte que sur la photo. Est ce dû au fait que je ne mouille pas le paton avant de l’enfourner?

    • Diego

      Salut Julien. Chouette 😉 Si tu veux une belle croûte croustillante comme sur la photo, il faut que l’atmosphère de ton four soit bien humide à l’enfournement. Je te conseille de laisser un lèche-frite au fond du four durant toute la durée du processus (préchauffage, cuisson) et d’y mettre 300 mL d’eau avant d’allumer ton four. Ensuite, jette un grand verre d’eau dans ce même lèche-frite juste après avoir mis ton pain dans le four. Avec ces astuces, tu vas créer de la vapeur donc ne laisse pas ton four ouvert trop longtemps lorsque tu enfournes, sinon elle s’échappera 🙂 Bon ap’

Laisser un commentaire